Parcours professionnel

J’ai grandi en Bretagne puis au Canada pendant treize ans. Cette double culture m’a donnée une écoute et une ouverture particulière ainsi qu’une certaine maîtrise de la langue anglaise. Le métier de psychothérapeute est une passion découverte à l’âge de douze ans en visionnant le film «Les mots pour le dire ». J’ai compris, ce jour là, que le mystère de la vie psychique était au cœur de mes préoccupations et de mon intérêt dans la rencontre avec l’Autre.

Je suis psychologue du travail ( Conservatoire des arts et Métiers), Analyse psycho-organique (EFAPO), diplômée d’une maîtrise de philosophie (Sorbonne Paris IV), spécialisée en psychopathologie du bébé (Université Pierre et Marie Curie Paris 6) et en accompagnement des personnes atteintes de maladies génétiques (Université de Paris Nord). J’ai fait une formation en énergétique pendant  sept années avec Bruno Repetto. J’ai évidemment fait un long travail d’introspection psychothérapeutique.

Je suis particulièrement sensible à tout l’univers qui concerne la natalité que ce soit l’accompagnement pendant la grossesse, l’accueil des difficultés de procréation ( FIV, traumatisme après une IVG…),  ou de l’arrivée du nouveau-né. Biensûr, je suis très attentive au bébé intérieur qui nous portons tout au long de notre vie. Je suis aussi très attentive aux difficultés relationnelles (inévitables) que les couples  sont amenés à rencontrer au cours de leur évolution.

Je reçois des adultes, des couples, des femmes enceintes, des bébés, des enfants et des adolescents. J’anime aussi des psychothérapies en groupe et je propose aux collègues des groupes d’analyse de pratiques et des supervisions individuelles.

Je travaille avec différents outils thérapeutiques en fonction du processus de la personne et de sa structure psychique. Parfois, seule la présence et l’écoute suffisent et sont en elles-mêmes thérapeutiques. Je peux aussi proposer des analyses de rêve, des rêves éveillés dirigés ou libres et des dessins, ou un travail à partir de l’arbre généalogique. Il m’arrive aussi de proposer des exercices de relaxation,de respiration ou d’expressions de décharges émotionnelles. Lorsque cela me semble approprié je fais un travail énergétique.

Les séances se déroulent en face à face ou allongés sur un divan ce qui offre un accès plus direct à l’inconscient et ses expressions qu’elles soient physiques, émotionnelles ou verbales. L’individu n’est pas son histoire mais beaucoup plus que son histoire et c’est une chance et un honneur lorsque je peux l’accompagner à oser devenir pleinement  lui-même.

Je suis co-gérante de l’Ecole française d’Analyse psycho-organique (EFAPO) et j’enseigne aussi à la Sigmund Freud Université (SFU) ainsi qu’à l’école de sophrologie de Bordeaux (ISEBA).