Les enjeux et impasses de la première rencontre

Aide_moi_300_300

Que vivent un soignant et un soigné quand ils se rencontrent pour la première fois ? Quelles sont les différentes facettes de leur expérience ? Quelles places occupent les mots, les gestes, l’activité cognitive, le corps, les ressentis et les émotions ? Comment se crée le lien et comment se met en place la relation ? Comment étudier ces premières rencontres et leurs enjeux ?

Ce workshop propose d’apporter des éléments de réponse à ces questions au cours de trois jours lors desquels ont pris place des conférences mais aussi des tables rondes, des témoignages, et des temps expérientiels.

Voir le site du Workshop

Lire l'article

Quand « je » paye la séance qu’est ce que « ça » dit ?

publi-argent-tiers

« l’argent, dans la symbolique chrétienne représente la sagesse divine, (…). Dans les croyances russes il est symbole de pureté et de purification. Il ressemble à la netteté de conscience, à la pureté d’intention, à la franchise, à la droiture d’action. » (1)

INTRODUCTION

J’ai été très surprise de constater, en commençant mes recherches pour écrire cet article et alimenter mes réflexions, que les dictionnaires de psychanalyse font l’impasse sur le mot et donc le thème de l’argent. Et pourtant, vaste thème, vaste t’aime que celui de l’argent et pour plusieurs raisons. L’argent est au moins double, il existe comme objet et comme valeur, comme réalité immédiate et comme signe. En psychanalyse l’argent est le substitut symbolique de la matière fécale nous explique le dictionnaire de philosophie. Mais l’argent dans le processus psychothérapeutique ne peut être réduit à cette symbolique. Lorsque nous abordons le thème de l’argent nous devons avoir à l’esprit que l’argent ne représente pas simplement un objet mais le concept de cet objet et surtout la valeur symbolique que chaque individu y met. Dans son rapport à l’argent, l’individu parle de lui, de ses angoisses, de son amour pour lui-même, de la valeur qu’il se reconnaît avoir, de son rapport à la vie et de ses contrats inconscients. L’argent est constitutif du cadre et « sous-tient » le transfert. « Cette bivalence de l’argent comme objet et comme signifiant, traverse le tracé clinique des cures conduites par Freud. Et c’est dans le récit de l’analyse de « L’homme aux loups » (1918) que Freud a illustré de la manière la plus incontestable la voie conduisant de l’érotisme anal à l’enfant-pénis, en passant par le jeu cadeau et, promouvoir le don d’argent d’un homme à un autre homme comme satisfaction sexuelle passive et féminine. ». (Gori R., 1993),

« L’argent n’est pas seulement « la petite chose » dont il est le concept abstrait, pas plus qu’il n’est le signifiant-maître de cette opération d’abstraction, d’extraction, de castration que l’on appelle symbolisation. Il ne peut être réduit à une présence ou à une absence, pour la raison même que, de part sa structure, dans sa genèse comme dans sa fonction, il est constitué de pied en cap, comme une présence sur une absence, comme un signe sur un manque, comme un trait, une marque sur une béance. (…) L’enfant va placer sa dent sous son oreiller et (..) trouvera le lendemain une pièce d’argent. L’argent sera compensation, réparation du préjudice de la perte, dédommagement comme on dit chez les assureurs et les juristes. (..) l’argent vient ici sur fond d’absence. (…). L’enfant doit abandonner une petite pièce du corps pour entrer dans un circuit d’échanges, avec une monnaie négociable, conventionnelle, efficace bien audelà de l’espace familial. » (Gori R., 1993)

Lire l'article

Eric Champ - Anne Fraisse - Marc Tocquet

L’ANALYSE PSYCHO-ORGANIQUE
Les voies corporelles d’une psychanalyse

2015

analysepsychoorganique-psychanalyse-ericchamp-annefraisse-marctocquet

A notre époque où l’individu se trouve sur-sollicité, projeté en dehors de lui-même,entrainé souvent dans des mondes virtuels, le retour vers le corps et les pratiques psycho-corporelles apparaît comme particulièrement bienfaisant, régulateur, ouvrant la voie vers la proximité d’avec nous-même et le sens de notre existence.

Se développant depuis quarante ans, l’Analyse Psycho-Organique se révèle être une pratique psychothérapeutique précisément adaptée à ce temps, capable d’intégrer une approche psycho-corporelle à une clinique du sujet, portant en particulier son attention sur les articulations entre la sensation, le sentiment et le sens.

Respirer, ressentir, bouger, s’exprimer, penser, rêver, toucher, être touché autant de modalités qui trouvent ici leur places, ouvrant des accès souvent surprenants aux souffrances cachées, mais aussi, ce qui est important en Analyse Psycho-Organique, à nos ressources naturelles de guérison.

Des analystes psycho-organiques vous proposent dans cet ouvrage une présentation complète des concepts et des outils spécifiques de leur méthode. Ils vous invitent aussi à une réflexion enrichissant la pratique psychothérapeutique grâce à l’intégration d’outils corporels originaux à un processus analytique.

Retrouver l’amour de soi-même, être vivant, en lien avec les autres est le chemin proposé.

http://analysepsychoorganiquepsychanalyse.com/le-livre/

Lire l'article

Claire d’Hennezel et Muriel Jan

Raconte-moi ta naissance… Pour connaître ta vie

2008

publi-raconte-moi-naissance

Les deux plus grandes révolutions de notre vie sont sans doute la naissance et la mort. Si l’angoisse de mourir est répandue en Occident, le courage de naître est à peine soupçonné. Et pourtant, notre manière d’être au monde porte l’empreinte de notre naissance sous forme de « contrats inconscients ».

Dans cet ouvrage, Claire d’Hennezel avec l’aide de Muriel Jan, a mis en lumière le travail novateur de l’Analyse Psycho-Organique sur la naissance.  Cette approche   psychanalytique à médiation corporelle aborde les cinq phases de naissance, selon l’enseignement de Paul Boyesen: Conception, Incarnation, Mouvement, Passage, ré-Union.

A travers l’expérience de naissance et l’évolution de 21 cas cliniques, chacun peut s’interroger sur son propre processus de naissance, souvent sous-estimé voire oublié. Notre manière de concevoir nos projets, de les porter et de les réaliser trouve son origine dans la manière dont nous avons été conçu, porté, touché.

Lire l'article

Muriel Jan

Toucher par le regard

2006

publi-voies-corps

En me référant au texte de D.W. Winnicott : « Le rôle de miroir de la mère et de la famille dans le développement de l’enfant », j’aborde le thème de l’interaction (affective, fantasmatique, inconsciente ou ontologique) du regard porté par la mère à son enfant et montre comment la relation de couple réactualise cette interaction.

Lire l'article